FANDOM


1 271 Pages

Dans son terrier, Sticks finit de se brosser les dents. Lorsqu'elle désire se nettoyer, il n'y a pas d'eau. Après avoir cogné son robinet, elle constate.

STICKS — Je suis sûre qu'il y a une explication logique. Quelqu'un a dû voler toute l'eau pour essayer de nous la revendre ! (elle donne un coup de pied dans une poubelle à côté d'elle, puis monte sur un baril) C'est vous les multinationales qui êtes derrière tout ça ! Vous allez regretter cette journée ! Et la journée de demain aussi ! et peut-être même toutes les années qui viennent !


LAURENT (en diffusion) — On a eu une coupure d'eau toute la journée ! Ça a pas arrêté ! C'est dingue, non ? J'imagine que les docs doivent avoir une bonne raison de faire. Peut-être pour couler un bain au Dr. Eggman ? (rit)

Au Meh Burger, Tails, Amy et Sonic regardent l'émission et rient aussi. A ce moment, Sticks arrive et met la chaîne des informations.

STICKS — Il faut que je regarde les infos !

Sticks tourne le bouton sur la chaîne des infos.

ESSOR — C'est le genre d'informations qui vous donne envie de la zapper pour ne pas la rater ! Nous sommes à l'inauguration de la fabrique de ciseaux géants.

MAIRE FINK — C'est un honneur pour moi d'accueilir la fabrique de ciseaux géants dans notre village.

L'Enfant Singe, Madame Vandersnout et Vieux Singe sont également ravis. Pour lancer l'ouverture de la fabrique, le Maire Fink tente de couper la ligne rouge avec sa petite paire de ciseaux.

MAIRE FINK — On dirait que… ce sera plus long que prévu…

STICKS — Pourquoi est-ce qu'ils ne parlent pas de la crise de l'eau&nsbp;?

TAILS — C'est peut-être qu'un souci de plomberie ?

STICKS (réflechit) — C'est vrai, tout est possible… Voilà pourquoi je dis que c'est un complot de notre gouvernement !

AMY — Nos élus sont là pour nous aider. Ils sont intelligents, ils travaillent dur, ils ont les pieds sur terre et ils ont un cœur à défendre nos concitoyens.


Dans le Manoir du Maire, le Maire Fink utilise un des ciseaux géants.

MAIRE FINK — Attention… Si je découpe, adieu ma promotion sur le maïs. Oh, si seulement j'avais une plus petite paire de ciseaux.

On ouvre la porte avec fracas. Le Maire Fink voit Sticks entrer.

STICKS — Le peuple exige toute la vérité !

MAIRE FINK — Et moi, j'exige des réducs !

STICKS — Oubliez vos découpages et intéressez-vous plutôt à la crise de l'eau !

MAIRE FINK (dans ses découpages) — Il y a marqué « deux achetés, un gratuit ». Ça veut dire que l'un des deux est gratuit, ou bien que je vais me retrouver avec trois ?

STICKS — Vous enchaînez les âneries, on peut pas compter sur vous ! Je vais aller chercher…

MAIRE FINK — Oh oui, bonne idée ! Allez me chercher une calculette. J'ai du mal avec les additions.

STICKS — Un journaliste engagé qui dévoilera au monde la grande arnaque de l'eau !


Au centre du Village, Essor déjeune tranquillement sur son banc. Sticks courut le rejoindre.

STICKS — J'ai un message de la plus haute importance ! Quelqu'un pille nos réserves d'eau !

ESSOR — Intéressant. Mais pourquoi tu viens me dire ça ?

STICKS — Parce que tu es journaliste !

ESSOR — …

STICKS — Et en tant que journaliste, tu es censé faire éclater la vérité. Être la voix du peuple et faire ce qui est juste !

ESSOR — …

STICKS — Et tu pourrais remporter un prix.

ESSOR — Un prix, tu dis ? Ça ferait les pieds à mon père… Très bien, je vais enquêter, dès que j'aurais terminé… Mon sandwich.

Essor se remet à manger son sandwich.


En direct du Manoir du Maire…'

ESSOR — Voici la question que tout le monde rêve de poser au Maire : Comment vont les chiots qu'il a adoptés ?

Au Meh Burger…

STICKS — Non, mais je rêve ! On s'en moque de ça !

En direct…

MAIRE FINK — Ils sont adorables. Sauf ce canaillou.

Au Meh Burger

STICKS — Voilà ce qui se passe quand la société n'attend plus rien de ces journalistes ! Il faut qu'on dise au peuple ce qui se passe ! Même si je suis oblogée de diffuser l'info moi-même !


STICKS — Oyé&nbp;! Oyé ! Braves gens ! Je vous le dis, prenez bien garde ! A l'heure où je vous parle, notre réserve d'eau diminue à vue d'œil !

Sticks voit que les passants ne prêtent aucune attention à elle ni à ce qu'elle dit, hormis Sonic.

SONIC — Crieuse de rue, ce n'est pas le meilleur moyen pour combattre les médias traditionnelles. Essaye un truc plus… hightech.

STICKS — La technologie est notre ennemi ! Mais… peut-être que l'ennemi de mon ennemi est mon ami ? Ou l'ennemi de mon ennemi est mon double ennemi ? Enfin bref… Il est temps de combattre le mal par le mal ! Ou le double mal ?


Dans le Terrier de Sticks…

STICKS — Tails, je te remercie de m'avoir aidée à installer ma radio-pirate.

TAILS — Sticks et la technologie ! Ils sont pas amis ! T-E-C-H-N-O-L-O-G-I-E !

STICKS — En fait, j'ai pas eu le choix. Parfois il faut savoir compromettre ses valeurs poru faire éclater la vérité !

TAILS — C'est un raisonement qui se tient. Et t'as rien à ajouter ? Genre, c'est une banane du futur qui te l'a dit ?

STICKS — Non…

TAILS — Je suis rassuré. (regarde son communicateur) On est à l'antenne dans trois… deux… un ! (lance le signal)

STICKS — Ici, Sticks la Blairelle ! Et je vais vous dévoiler… LA VERITE !

Le mot raisonne à travers toutes les radios du Village, laissant quiconque l'a entendu perplexe. Sauf un.

CASTOR MINUTIEUX — La vérité ? Je ne supporte pas la vérité. (descend et se couche recroquevillé

Dans le Terrier de Sticks…

STICKS — Debout tout le monde ! Notre eau est en train de disparaître ! Si les médias ne vous le disent pas, c'est parce qu'ils sont à la solde des multinationales&nbsp! Il faut se poser la question&nsbp;: à qui profite le crime ? Je vais vous le dire ; et bien, c'est au Dr. Eggman ! Prenons un auditeur.

AUDITEUR — Les motifs du Dr. Eggman n'ont jamais été financés, d'ailleurs il n'a jamais de raison valable. Il suffit de regarder cette série ! Vous n'avez pas regardé la saison un ?

STICKS — Vous savez quoi ? Je vais vous le prouver ! Demain, à la même heure, on verra qui aura raison ! C'était Sticks ! A vous, les studios. On va prouver que c'est un coup d'Eggman, mais pour cela, va falloir le prendre par surprise… !


A bord de l'Avion de Tails…

STICKS — Quand on sautera, n'oublie pas que tu dois me rattraper ! C'est une partie importante de ce plan !

Sticks saute, munie de la caméra.

TAILS — Tu ne m'avais pas parlé de ça !!

Tails quitte son poste et saute également, rejoignant Sticks dans sa chute.

STICKS — Attrape-ça !

Sticks passe la caméra à Tails, mais Tails se la prend en plein visage. Il s'envola la reprendre et filme Sticks dans sa chute.

STICKS — Ici, Sticks la Blairelle ! Je viens de sauter d'un avion pour vous prouver à tous que je suis pas complètement dingue !

Tails rattrape Sticks par la main et s'envole avec elle jusqu'au Repaire Maléfique du Dr. Eggman. Cachés derrière des rochers, ils découvrent le Dr. Eggman avec un vaporisateur. Ils s'approchent de plus près.

DR. EGGMAN — Je vais gagner des millions en siphonnant l'eau publique. Enfin, sauf si je me fais prendre. Ce serait en effet un vrai cauchemar ! Je me mettrais à dos les actionnaires !

??? — Ha Ha !

Dr. Eggman se retourne et découvre Sticks et Tails sur le coup, en train de reporter son activité.

STICKS — Je t'ai grillé !

DR. EGGMAN — Bon, c'est décidé. J'arrête de parler tout haut de mes plans diaboliques.

STICKS (à la caméra) — Je vous avais bien dit qu'Eggman volait notre eau.

DR. EGGMAN — Rectificatif, c'est moi qui l'ait dit ! Mais si ça te fait plaisir, je vais construire une machine qui va m'interdire de parler de… (comprend sa nouvelle erreur et grogne)


Dans le Terrier de Sticks…

DR. EGGMAN (voix off) — Je vais gagner des millions en siphonnant l'eau publique.

STICKS — Alors maintenant, je parie que vous allez tous m'écouter ?! Hein ?! Arrêtez de m'écouter !! oh ! Oui ; prenons un auditeur.

MORSE — Au départ, j'avais du mal à croire qu'Eggman pouvait être derrière ce vol, mais comme une personne scandalisée m'a hurlée dans les oreilles, je suis scandalisé !

Au Meh Burger…

VIEUX SINGE — J'aurai dû plus l'écouter plus tôt, et j'aurai dû choisir la soupe. Pourquoi est-ceque je fais toujours de mauvais choix ?…


Au studio de Dixon et Trevor…

STICKS (voix off) — C'était Sticks ! Hop les studios !

DIXON — La seule chose qui se fait syphoner plus vite que l'eau, ce sont nos auditeurs.

TREVOR — Ecoute-bien Dixon. Donner de vrais infos, c'est tendance. Un peu comme faire des guillemets avec ses doigts.

DIXON — J'ai une idée à la noix. On va virer Essor et on va le remplacer par cette fameuse Sticks !


Au Terrier de Sticks…

DIXON — Sticks !

Sticks sursaute et se met en garde.

DIXON — Non, inutile de te lever. Je suis Dixon, de Canal A. On adore ce que tu fais et on te propose d'animer ta propre émission de télé.

STICKS — Je ne travaillerai jamais pour vous. Parce que vous êtes le mal, et c'est mal !

DIXON — Mais en passant de la radio à la télé, tu toucheras plus de monde ! Plus de gens entendront ton message, plus de personnes entendront la vérité !

STICKS — J'en sais rien. (à Tails) Cet étranger me met vraiment mal à l'aise.

TAILS — Oui, mais c'est toi qui l'a dit : « Il faut parfois compromettre ses valeurs pour faire éclater la vérité ».

Après réflexion faite, Sticks tend sa main en guise d'acceptation. Dixon la serre et tous les deux se partagent une poignée de main.


Pendant un enregistrement…

STICKS — Ici Sticks en direct du bureau du Maire. Je vais découvrir ce qu'il savait du scandale de l'eau et depuis quand il était au courant. (au Maire Fink) Qu'avez-vous à dire pour votre défense ? (tend le micro au Maire Fink)

MAIRE FINK — Je ne me sens pas bien. Je crois que j'ai mangé trop de maïs.

Au studio de Dixon et Trevor, Dixon éteint l'enregistrement.

DIXON(à Sticks) Tu as ridiculisé le Maire et les gens ont perdu toute confiance en leur gouvernement. Et les téléspectateurs en redemandent ! Super boulot !

TREVOR — L'audimat crève le plafond ! C'est pour ça que j'ai fait « ça ».

DIXON — Cette émission est géniale ! Et on va quand même changer deux-trois trucs et ce sera parfait !

STICKS — Changer deux-trois trucs ?

TREVOR — Plus rien d'important. C'est que comme les gens ont perdu confiance en leur gouvernement, tu pourrais faire un sujet « heureux », pour tous nous remonter le moral.

STICKS — Je ne vais pas dans le sujet « heureux ». Moi, mon truc c'est de dire la vérité !

TREVOR (intimidé) — Hé ! Parfois, les gens sont heureux, c'est la vérité.

STICKS — Sauf que je ne suis pas une vendue !

TREVOR — Ça n'a rien à voir. C'est juste avoir « l'esprit d'entreprise ».

STICKS — Je sais pas trop.

DIXON — Et comme l'a dit une grande présentatrice : « Il faut parfois compromettre ses valeurs pour faire éclater la vérité ».


Pendant un enregistrement…

STICKS — Je suis de retour dans le bureau du Maire, où ses chiots ont eu à leurs tours des petits.

La caméra se tourne vers le Maire Fink, entouré de ses chiots et leurs petits.

MAIRE FINK — Je ne sais comment ils ont fait, mais là maintenant, j'en ai deux fois plus !

Au studio de télévision…

'STICKS — Ok, je me suis laissée corrompre en faisant un sujet heureux, maintenant je veux me remettre à enquêter sur Eggman !

TREVOR — Pas de problème. A part un petit… « problème ». Les industries Eggman sont notre nouveau sponsor.

STICKS — Mais c'est un méchant !

TREVOR — Tu n'as pas besoin de travailler « différemment ». Il faut juste que tu portes ceci.

Trevor montre à Sticks un chapeau à la coiffe chauve du Dr. Eggman.


Pendant un enregistrement…

STICKS — Nous sommes en direct sur les lieux de ce terrible accident.

CHEF GOGOBA — Ohhh, ce n'est pas si terrible. Et puis, ça m'arrive souvent. Mais allez-y, exploitez mon infortune. (à Sticks) Très joli votre chapeau.

STICKS — J'en ai ras les couettes !! Je me suis tellement compromise dans cette histoire que mes valeurs n'en ont plus aucune ! Je ne suis pas digne de confiance, je suis le mal ! Et c'est mal !

VIEUX SINGE — Tu n'es qu'une vendue ! Attrapez-la !

STICKS — Tout ce que j'ai fait, c'était pour vous aider !

VIEUX SINGE — Je n'ai pas besoin d'aide ! En levant sa canne, Vieux Singe chute en arrière. A l'aide.

DAME MORSE — Il faut bien qu'on en veuille à quelqu'un !

STICKS — Non ! Il est de notre responsabilité à tous d'aller chercher la vérité ! Il n'est pas nécessaire de faire ce qu'on vous dit à la télé !

DAME MORSE — Alors, qu'est-ce qu'on doit faire ?

STICKS — Il faut combattre le système !

Tous les villageois se mettent à tout casser. Sonic, Amy et Knuckles arrivent sur les lieux.

SONIC — TOUT LE MONDE SE CALME !

Tout le monde s'arrête.

SONIC — C'était plus facile que je ne le pensais.

Un sifflement attire l'attention de tous vers le ciel. Un vaporisateur géant atterrit devant Knuckles, Sonic et Amy, puis tous les villageois se mettent à courir en hurlant. Le Dr. Eggman arrive à son tour, à bord de son Eggmobile.

DR. EGGMAN — Regardez ! Voici le Méga Micro-Onde Vaporisateur d'Eau. Et c'est sous vos regards terrifiés que votre eau va se faire vaporiser par des micro-ondes. Il faut être sur l'océan pour qu'il fonctionne, mais je voulais d'abord le montrer. Argh ! J'ai recommencé !

SONIC — T'as jamais fait pire comme plan.

DR. EGGMAN — C'est vrai ? Sérieux ? Tu trouves ?

SONIC — Non, mais quand je dis « pire », c'est négatif. Alors arrête de voler notre eau !

DR. EGGMAN — Non ! L'eau n'est pas un bien public. Elle devrait être privatisée et vendue par quelqu'un de plus malin, plus riche, et plus beau que vous tous réunis.

SONIC — Je suis désolé, mais je vais devoir t'arrêter.

STICKS — Non ! « On » va le faire ! (s'adresse aux villageois) Attrapez-le !

Les villageois crient puis courent détruisent le Méga Micro-onde Vaporisateur d'Eau. Une fois détruit, ils crient leur victoire.

DR. EGGMAN — J'aurai dû installé un système de défense. Ce sera ma nouvelle nouvelle résolution.

TAILS — Sticks, tu as combattu le système, la vérité a éclaté et la situation s'est améliorée. Un petit mot pour tes fans ?

STICKS — Je démissionne !

ESSOR — Vraiment ? Tu démissionnes ? Alors je peux récupérer mon boulot ?

STICKS — J'espère que cette fois, tu comprendras la puissance de la vérité.

ESSOR — Tu as raison. Je ne gâcherai plus jamais un tel pouvoir !


Au Bureau du Maire Fink…

ESSOR — Une journée s'est passé depuis que les petits chiots ont donné naissance à de nouveaux petits chiots !

Un chiot saute sur la caméra et lèche.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.