FANDOM


1 184 Pages

[Dans une forêt, l'Équipe de Sonic repousse une nouvelle les forces du Dr. Eggman. Un Bee Bot tire et Tails revoie le tire avec sa clef à molette en guise de raquette. Le Bee Bot explose.]

DR. EGGMAN — Hé ! Ça c'est pas du jeu !
KNUCKLES — Sonic !
SONIC — ?
KNUCKLES — Vas-y ! Balance-moi !
[Sonic lance son rayon d'énergie, Knuckles le saisit et Sonic tourbillonne pour prendre de l'élan. Knuckles et lancé et rase le reste des robots en ligne droite.]
KNUCKLES — La prochaine fois, regardez où vous allez.
[Knuckes atterrit la tête dans un rocher et perd connaissance.]
AMY — Knuckles !
Finissons-en rapidement !
DR. EGGMAN — Bon ben, du coup, j'ai ma soirée de libre. Je vais tester ce nouveau restaurant de falafel ; j'ai un bon produit houmous à tester.
Ciao, les loosers !
[Dr. Eggman s'envole.]
KNUCKLES — Où je suis ?
AMY — Tu es dans la Cabane de Sonic.
KNUCKLES — Cool. Qui c'est, Sonic ?
TAILS — J'ai peur que le coup qu'il a reçu sur la tête l'ai rendu amnésique.
SONIC — Comme dans les mauvaises séries ?…
TAILS — Non !
[Tails est dévisagé.]
TAILS — Et si on l'emmenait dans un enfroit familier pour lui rafraîchir la mémoire ? Comme dans les mauvaises séries.
AMY — Tu t'appelles Knuckles. Tu es un échidné d'Angel Island et tu es le dernier de ton espèce.
STICKS — Tu aimes soulever des trucs lourds et tu es le plus fort de la bande.
[Knuckles regarde Sonic.]
KNUCKLES — Je vois ça.
[Sonic soupire.]
TAILS — Soulève une altère. Ça te rappelera peut-être des souvenirs.
[Knuckles saisit et soulève l'altère.]
KNUCKLES — Non, ça ne me rappelle toujours rien.
[Sticks lance un rugissement, Knuckles prend peur et son altère lui tombe sur la tête.]
SONIC — Pourquoi t'as fait ça, Sticks ?
STICKS — Tout le monde sait que pour soigner un amnésique, c'est de lui faire peur.
AMY — Ça, c'est pour le hoquet.
STICKS — Pourquoi tu la ramènes si t'es OK ?
[Knuckles se ressaisie.]
KNUCKLES — Il s'est passé quoi ?
SONIC — T'es réveillé ? Dis-moi, j'ai combien de doigts ?
KNUCKLES — Sonic, tu sais très bien que je sais compter jusqu'à trois.
AMY — Bon alors, pour être sûre que t'es OK, dis-nous qui tu es et tout ce dont tu te souviens à ton sujet.
KNUCKLES — Je suis Knuckles l'Échidné, je viens d'Angel Island, je le chef bien-aimé de cette bande et… le dernier représentant de mon espèce…
TAILS — Pourquoi t'es triste, tout à coup ? T'as toujours du que t'étais le dernier des échidnés.
KNUCKLES — Oui, mais visiblement, ce traumatisme m'a remis les idées en place. Tant que j'aurais pas trouver une famille, je resterai seul au monde…

[Knuckles fait le tour du Village. Il toque à la porte du Phacochère.]

KNUCKLES — Bonjour Monsieur ou ma bonne Dame. Je m'appelle Knuckles, je le dernier des…
[Le Phacochère lui claque la porte.]
KNUCKLES — Pour seulement quelques centimes par jour, vous aussi, vous pouvez parrainer un échidné.
[La porte se ferme sur son nez.]
KNUCKLES — Je veux juste qu'on m'aime ! C'est si difficile à comprendre ?
PHACOCHÈRE — Vous devriez tenter une autre porte.
[Le Phacochère ferme la porte. L'Enfant Singe, la Lapine, le Chien lui claquent la porte. Knuckles va chez Madame Vandersnout.]
KNUCKLES — Salut ! Je peux vivre avec vous ? Non, bon, OK, je comprends.
[Knuckles s'en va.]
MME VANDETRUFFE — Attendez.
KNUCKLES — ?
MME VANDETRUFFE — Venez, entrez.J'ai besoin d'un homme bien charpenté dans votre genre pour m'aider dans la maison.
KNUCKLES — Un travail manuel non rémunéré, c'est aussi bien qu'un peu d'amour ! J'accepte !
[Knuckles entre, Madame Vandersnout ferme la porte. Une photo d'un loup sur la table.]
MME VANDETRUFFE — C'est mon défunt mari. Oh, ce qu'il aimait faire ses portraits à l'ancienne, dans la galerie photo du centre commercial.
[Knuckles s'est assis.]
MME VANDETRUFFE — Non mais ça va pas ? Les meubles, c'est seulement pour les invités !
KNUCKLES — Je croyais que j'étais invité.
MME VANDETRUFFE — Vous êtes une sacrée petite nature, pour un domestique.
[Knuckles tire une charette comme un cheval]
MME VANDETRUFFE — Hâtez-vous un peu, jeune homme. Nous allons rater la promo heure creuse.

[Au Meh Burger, Knuckles et Madame Vandetruffe partagent un goûter.]

MME VANDETRUFFE — C'est tellement mieux de dîner à seize heures. Ça évite de dîner avec les sauvageons.
[Amy apparaît.]
AMY — Salut, Knuckles.
MME VANDETRUFFE — Une sauvageonne !
KNUCKLES — Les amis, je vous présente ma nouvelle grand-mère : Madame Vandetruffe.
[Madame Vandetruffe grogne et serre son sac à main.]
TAILS — Elle a l'air… gentille…
KNUCKLES — Carrément. Tous les jours, on des trucs marrants, comme jouer au mahjong, écrire des lettres d'insultes aux programmes télé, enlever les squelettes de sa mangeoire à oiseaux…
MME VANDETRUFFE — Vous avez vu l'heure ? Il faut vite rentrer si l'on veut être au lit à dix-sept-heures trente.
KNUCKLES — Oh non, mamie. Tu me mets la honte devant mes copains…
MME VANDETRUFFE — Hé ! La chef ici, c'est moi ! Si ça ne vous plaît pas, je trouverai un autre domestique.
[Madame Vandetruffe saisit Dave par sa canne.]
DAVE — Je peux passer chez ma mère. Il faut que je prenne mes élastiques dentaires.
KNUCKLES — Je n'oublierai jamais tous les bons moments qu'on a passés ensemble.
[Knuckles se remémore, mais rien n'apparaît.]
KNCUKLES — Forcément, ça aurait été plus impressionnant si on avait vraiment passé des bons moments.
Tant pis ! C'est pas ça qui m'arrêtera ! Il faut absolument que je me trouve une famille !

[Au Village Gogoba…]

CHEF GOGOBA — Souhaitons la bienvenue à Knuckles qui vient de rejoindre notre famille tribale.
Bon, c'est une bouche supplémentaire à nourrir, alors que la famine fait rage. Mais bon, c'est pas grave…
GOGOBA — Un rocher bouche l'accès au puits. Je pourrai le déplacer même si le poids me briserait les genoux et me fera perdre ma bourse sportive.
KNUCKLES — Je suis le dernier à arriver dans la famille, je vais déplacer le rocher !
[Les Gogobas présents soupirent de ahurissement.]
CHEF GOGOBA — Ton comportement serviable est une insulte à notre culture de l'humilité et de la culpabilisation. Il est évident que tu ne seras jamais l'un des nôtres.
[Knuckles part.]
CHEF GOGOBA — C'est ça, vas-y, pars ! Même si nous ne pouvons plus accéder au puits et que nous allons mourir de soif.
KNUCKLES — D'accord, je vais bouger le rocher…

[Devant la Cabane de Sonic, Knuckles aperçoit Dame Morse et ses fils sur la plage.]

KNUCKLES — Dites.
DAME MORSE — ?
KNCUKLES — Vous avez l'air de quelqu'un d'équilibré. Mais avec un peu de chance, je me trompe et vous êtes le genre de personne à accepter les étrangers bizarres dans votre famille ?
DAME MORSE — Et bien, j'ai toujours voulu avoir une fille.
KNUCKLES — Oui mais, je suis un garçon.
DAME MORSE — J'ai dit : j'ai toujours voulu avoir une fille !

[Vêtu d'une robe cyan à fleurs et d'un nœud cyan, Knuckles partage un repas auprès de sa nouvelle famille de morses. Au loin, le reste de l'Équipe de Sonic observe.]

DAME MORSE — Ma chérie, attention de ne pas tâcher ta nouvelle robe.
AMY — Ça fait vraiment de la peine.
SONIC — Oui. Les fleurs sur sa robe ne mettent pas en valeur sa silhouette.
STICKS — IL faut le frapper une nouvelle fois à la tête !
ENFANT MORSE — Génial ! Mon jouet, c'est un conseiller municipal !
KNUCKLES — Attends ! C'est celui qui fait grimpe-papier ? Donne-moi ça !
ENFANT MORSE — C'est le mien !
KNUCKLES — Non, c'est pas ton tien !
DAME MORSE — Bon, ça ne va pas du tout. Je voudrais que ma fille se comporte comme une femme du monde.
KNUCKLES — Mais, je peux le devenir !
[Knuckles se retourne pour s'adresser à Dame Chèvre.]
KNUCKLES — J'adore vos chaussures.
DAME CHÈVRE — ?
[Se retourne.]
KNUCKLES — En vrai, elles sont trop affreuses.
[Knuckles attend une réponse, mais Dame Morse désapprouve et quitte la table avec ses fils.]

[Dans la nuit, Knuckles est seul et abandonné de tous. Tout à coup, Belinda et Charlie apparaissent.]

CHARLIE — Tiens, tiens, tiens… Mais on dirait Knuckles, mon ennemi juré.
KNUCKLES — Pardon, on se connaît ?
CHARLIE — Un peu qu'on se connaît ! Par ta faute, j'ai perdu deux boulots, tu as failli ruiner mon mariage, et tu m'as pourri la vie !
KNUCKLES — Oh, c'est toi ? Comment tu vas ?
[Charlie grogne.]
KNUCKLES — Moi non plus, c'est pas top. Je voudrais une famille, mais j'arrive pas à en trouver une.
BELINDA — Peut-être qu'on pourrait être ta famille ?
CHARLIE — !!
Mais chérie, qu'est-ce qui te prend ? Pourquoi tu voudrais l'inviter chez nous ? Ce type est le mal incarné.
BELINDA — J'admets qu'il a des chaussures affreuses, mais tu ne comprends pas ?
CHARLIE — ?
BELINDA — Grâce à sa faiblesse, tu pourrais enfin avoir ta revanche.
On commence par l'accueillir dans notre famille et ensuite, on le fait basculer à petits pas vers le côté obscur.
KNUCKLES — S'il y a une chose que j'ai bien apprise durant mon expérience d'adolescente en robe, c'est qu'il faut faire des efforts pour rentrer dans le moule.

[Sur le chemin de retour pour la maison du couple, Sonic aperçoit Knuckles.]

SONIC — Hé, Knuckles. Quoi de neuf ?
KNUCKLES — Je vais aller chercher à manger pour ma famille dans un nouveau resto de falafel. Il est bien noté sur bloc-note culinaire d'Eggman.
Je cause, je cause, mais Charlie et Belinda m'attendent.
SONIC — !!
Charlie et Belinda ?! Mais ce sont des méchants ! Ils ont essayé de t'anéantir !
KNUCKLES — Comment oses-tu dire la vérité pour ternir la réputation de ma famille ?! Une famille aimante qui a pris soin de moi pendant ces dernières vingt-deux heures…
(pleure) T'es trop un monstre sans cœur !
[Knuckles part en pleurant.]

[Dans sa maison, Charlie lit le journal. Knuckles arrive en pleurs et se fond sur le canapé, la tête dans un coussin.]

BELINDA — Knuckles, mon grand. Qu'est-ce qui t'arrive ?
KNUCKLES — Sonic, il a dit que vous êtiez des… méchants !
BELINDA — Je pense qu'il est temps… qu'on te parle.
[Charlie prend place et Knuckles s'assie sur ses genoux. Ses os craquent sous le poids de Knuckles.]
CHARLIE — En fait, nous sommes bien des méchants, mais ça ne fait pas de nous des mauvaises personnes.
BELINDA — Enfin, techniquement, si. Mais nous t'avons recueilli quand personne ne voulait de toi. Et si tu veux continuer de faire partie de cette famille, il va falloir que tu deviennes aussi un méchant.

[Au Centre du Village, Amy, Sonic, Sticks et Tails reviennent d'un restaurant falafel.]

SONIC — Je sans que cette cavaire d'aubergine va me rester sur l'estomac.
[Soudain, quatre rayons lasers jumelés atterrissent à leurs pieds. Ils découvrent Charlie, et Knuckles. Charlie rie de sacarsme.]
KNUCKLES — Je suis désolé. Je n'ai rien contre vous, mais la famille, c'est sacré.
BELINDA — Maintenant Knuckles, sois un bon garçon et… MASSACRE-LES ! VISE LES OCULAIRES !
[Knuckles attaque de ses poings, Amy, Sonic et Sticks.]
TAILS — Hé ! Arrête ça !
[Charlie tire ses lasers. Il tire sur Amy, Amy esquive et sort son Marteau. Elle renvoie le nouveau tir sur Charlie, mais Charlie esquive. Sticks met Charlie dans son filet. Après maintes débattement, Charlie s'écroule. Knuckles fait voler ses amis d'un coup de poing au sol, avant de retirer le filet. Sonic réalise une attaque tourbillon sur Charlie, mais Knuckles se place devant et Sonic se dévie.]
SONIC — Pousse-toi Knuckles ! Je ne veux pas me battre contre toi.
BELINDA — Ils ne veulent pas le blesser. Sers-toi de lui comme bouclier humain !
[Charlie tire ses lasers de derrière Knuckles.]
KNUCKLES — Encore heureux qu'au bout d'un jour et demi, je sais que vous tenez beaucoup à moi. Parce que sinon, je pourrais mal le prendre.
[Sticks et Tails esquivent. Sonic réalise une nouvelle attaque tourbillon, Charlie l'aperçoit et saisit Knuckles comme bouclier. Sonic dévie.]
KNUCKLES — Charlie, t'es sûr que c'est comme ça qu'on traite sa famille ?
CHARLIE — Espèce de banane. On n'est pas une famille. Comment tu peux être assez bête pour comprendre qu'ojn profite de toi ?
KNUCKLES — Ce que tu dis, forcément, ça me fait réfléchir. Mais en fait, j'aime pas réfléchir. Ce que j'aime, c'est l'action !
[Knuckles saisit le bras de Charlie dans son dos et le renverse. Amy frappe, Sticks balance son filet et Sonic bondit dessus.]
CHARLIE — Les mômes… Vous leur apprenez à distingue le bien du mal et vous brise le cœur, en faisant le bien.
[Belinda aide Charlie à sortir de son Armure mécha et tous les deux prennent la fuite.]
SONIC — Content de te revoir, Knuckles.
KNUCKLES — Je suis désolé. Je me rends compte que ma famille de cœur a toujours été… Charlie et Belinda.
Non, attendez. Je le sais pourtant ; je l'ai sur le bout de ma langue.
[tire la langue] Y'a quoi d'écrit ?
AMY — C'est nous ta famille, Knuckles.
[L'Équipe de Sonic se complète à nouveau par une étreinte.]
VIEUX SINGE — J'aimerais bien avoir une famille comme ça. Peut-être qu'un jour, quelqu'un frappera à ma porte. Je l'accueillerai et je le traiterai comme un fils.<br/<Malheureusement, ces choses-là n'arrivent jamais.
[Dave tire la charette de Madame Vandetruffe.]

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard